Université Paris Descartes Bienvenue sur le site de l'UFR STAPS

FORMATIONS

FORMATIONS

 

Avant d’entrer dans le contenu des études proposées par l’unité de formation et de recherche en sciences et techniques des activités physiques et sportives (UFR-STAPS), composante de l’université Paris Descartes, il paraît essentiel de répondre à deux interrogations, aussi légitimes l’une que l’autre : vers quels métiers la formation proposée prépare-t-elle et quelles sont les perspectives d'emploi sur le marché du travail ? Il est également tout aussi essentiel de préciser les prérequis attendus des étudiants souhaitant s’inscrire dans cette filière afin de favoriser leur réussite.

 

 Quels types d’emploi ?

 

Des études en STAPS ?Pour quoi faire ? A quels métiers peut-on espérer accéder si l’on envisage de s’orienter vers ces études ?

A) Le noyau dur des métiers potentiels

Il porte sur l’encadrement des pratiques physiques, sportives et artistiques (animer, enseigner, entraîner) et sur la gestion de ces activités.

On peut distinguer deux grandes catégories de métiers qui constituent les principales voies d’accès à l’emploi :

Les professions du sport :

Réparties en cinq sous-ensembles :

 les sportifs professionnels : leur nombre est très limité et peu d’entre eux suivent des études en staps alors qu’elles peuvent être utiles à leur reconversion lorsque la carrière s’arrête.

Rappelons que des dispositions particulières sont offertes par l’université pour permettre aux sportifs de haut niveau (ou reconnus comme tels après examen de leur dossier) de mener de front leur carrière sportive et leur projet d’études universitaires.

 les officiels du sport : très souvent bénévoles, certains sont indemnisés mais il ne s’agit pas vraiment d’un métier, même si la question est à l’ordre du jour.

 les moniteurs de sport : ils enseignent une ou plusieurs APS, auprès de publics qui souhaitent s’initier ou se perfectionner (dominante activités de loisirs).

 les entraîneurs et préparateurs sportifs : ils préparent et accompagnent la production de performance dans un sport donné.

 les animateurs sportifs : ils utilisent le sport et l’activité physique adaptée comme un moyen éducatif ou rééducatif en direction de publics spécifiques (jeunes, handicapés, personnes âgées).

Les professions en relation avec le sport :

Réparties en quatre domaines d’intervention (recrutement sur concours) :
 les professeurs d’éducation physique et sportive, certifiés ou agrégés : fonctionnaires d’état de catégorie A, ils enseignent l’éducation physique et sportive (EPS) en collège ou en lycée (concours du CAPEPS et de l’agrégation).

 les professeurs des écoles : fonctionnaires d’état de catégorie A, ils enseignent l’EPS à l’école primaire au même titre que tous les autres champs disciplinaires. L’université René Descartes propose un parcours pluridisciplinaire au sein de la 3ème année de la licence STAPS permettant d’intégrer un institut de formation des maîtres (IUFM) pour préparer le concours de recrutement au professorat des écoles (CAPE). L’UFR de mathématiques et l’UFR de sciences humaines et sociales par son département de linguistique contribuent à cette formation.

 les professeurs de la ville de Paris : fonctionnaires de catégorie A, attachés exclusivement à la ville de Paris, ils enseignent l’EPS dans les écoles primaires de Paris et bénéficient d’un statut proche de celui des certifiés, notamment du point de vue de la grille indiciaire.

 les éducateurs et conseillers territoriaux des APS (ETAPS, CTAPS) : fonctionnaires territoriaux des APS, respectivement de catégorie B et A, ils encadrent et/ou organisent les APS au sein des collectivités territoriales.

 les professeurs de sport : fonctionnaires de catégorie A du ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative, ils contribuent à la mise en œuvre et à la réalisation de la politique sportive de l’État à travers des actions d’expertise, de conseil et de formation, de promotion d’activités physiques et sportives, et d’entraînement.

Le concours présente deux options correspondant aux intitulés suivants :
 les conseillers d’animation sportive, en poste au ministère ou dans ses services déconcentrés (directions régionales et départementales, centres régionaux ou nationaux de formation, écoles nationales…)
 les conseillers techniques sportifs, détachés auprès des fédérations et groupements sportifs.

B) Les autres domaines d’insertion professionnelle

Il existe également d’autres métiers ouverts aux étudiants STAPS :

 La gestion d’installations sportives,
 Le management et la communication,
 La fabrication et la vente d’articles de sport,
 Le secteur de la santé (en kinésithérapie spécialisée).

Enfin, d’autres secteurs du service public sont ouverts aux étudiants STAPS : sapeurs-pompiers, police, armée et gendarmerie, protection judiciaire de la jeunesse. D’ailleurs au titre de la formation continue, les études en staps permettent aux professionnels de ces secteurs de poursuivre leur formation.

 

 Quelles perspectives d’insertion professionnelle ?

 

Nous disposons de données récentes ;en mars 2006, le centre d’études et de recherches sur les qualifications (CEREQ), pôle public d’expertise au service des acteurs de la formation et de l’emploi, a publié une enquête dans les « Notes Emploi Formation » n°21, intitulée : « 2001-2004 : les sortants de l’enseignement supérieur face au marché du travail » (auteurs : Jean-François Giret, Mickaële Molinari-Perrier et Stéphanie Moullet).

Cette enquête, dont les résultats sont en concordance avec celles menées antérieurement, (cf. le rapport de Jean Camy, professeur des Universités, sur la mission « Professionnalisation des études en STAPS », mars 2002), apporte des éléments d’information sur les perspectives d’insertion professionnelle des étudiants, en général et en staps en particulier :

Si les débouchés de la filière STAPS sont jugés très inégaux, avec des emplois à durée limitée, généralement plus fréquents mais plus précaires que ceux des autres diplômés, il n’en demeure pas moins que :

« Trois ans après leur sortie de l’université, les jeunes issus de STAPS sont moins touchés par le chômage que l’ensemble des sortants de l’enseignement supérieur (8% contre 12%). Le taux de chômage des seconds cycles d’environ 6% est comparable à celui de diplômés des écoles d’ingénieurs ».

Enfin, les débouchés professionnels en lien avec le sport des sortants de la filière STAPS représentent 24% pour les non diplômés (76% exercent d’autres professions), 44% pour les titulaires d’un DEUG ou DEUST STAPS (56% d’autres professions), 63% pour les titulaires d’un second cycle « éducation et motricité » (37% d’autres professions) et 61% pour les titulaires d’un autre second cycle (39% d’autres professions).

Les emplois occupés au terme de trois ans sur le marché du travail se répartissent globalement pour moitié entre des professions plus ou moins directement liées au sport (47%) et des professions exercées dans un autre domaine (53%).

 

 Quels prérequis ?

 

Que faut-il posséder et avoir acquis pour réussir pleinement dans ce cursus d’étude ?

 être éduqué physiquement, posséder une solide culture physique et sportive acquise par la pratique de l’éducation physique et sportive à l’école, au collège et au lycée, par la pratique du sport scolaire (UNSS) et/ou du sport civil.

Cette culture ne se limite pas à un niveau de pratique ou de performance.

 avoir pris des responsabilités dans le milieu scolaire et / ou sportif : juge, arbitre, animateur dans des clubs sportifs, dans des associations de loisirs ou des centres de vacances…

Tout ceci participe de la connaissance progressive des milieux d’intervention et contribue à éclairer et conforter un choix d’orientation, atout essentiel pour réussir ses études et son insertion professionnelle.

 avoir prioritairement obtenu un baccalauréat général, quelle que soit la série. Cette recommandation est un conseil qui s’appuie sur les résultats obtenus par les étudiants du cursus staps. Ils montrent qu’il est plus difficile de réussir dans cette filière avec un baccalauréat technologique, a fortiori avec un baccalauréat professionnel.

 être fortement motivé et en bonne santé : les études en staps sont exigeantes, aussi bien du point de vue physique qu’intellectuel. Le nombre d’heures de cours par semaine est parmi les plus élevés de l’enseignement supérieur et, comme ailleurs, il doit être accompagné d’un travail personnel important.

Le risque de blessures est d’autant plus réduit que l’aptitude physique à la pratique soutenue des APS est certifiée médicalement et que les étudiants sont éduqués physiquement.

 

 Quels contenus de formation ?

 

A) En LICENCE STAPS

A l’UFR-STAPS de l’université René Descartes Paris 5, comme dans les autres UFR-STAPS, il ne s’agit pas de « faire du sport », même si le sigle staps se termine par le « s » de sportives … Il s’agit en premier lieu de Sciences et de Techniques :

 le « S » de sciences recouvre une partie importante de la formation qui vise à interroger et éclairer les activités physiques et sportives au travers des apports de différents domaines scientifiques. Parmi eux, retenons les sciences de la vie et de la santé (physiologie, biologie, anatomie…) mais aussi (et peut-être surtout) les sciences humaines et sociales (histoire, psychologie, psychologie sociale, sociologie, ethnologie…). Le terme « pluridisciplinaire », dont on qualifie les staps, renvoie ici à cette diversité des approches scientifiques.

 le « T » de techniques recouvre l’acquisition de compétences pratiques et de connaissances des activités physiques et sportives dans leurs dimensions culturelles, historiques, techniques et règlementaires… L’évolution et l’adaptation des APS en direction de différents publics et au sein de diverses institutions sont envisagées progressivement au cours du cursus.

Enfin, la maîtrise des outils de l’information et de la communication, de l’expression écrite et orale, d’une langue vivante étrangère, des méthodes d’observation, d’analyse et de recherche (y compris de recherche documentaire), forme le troisième pilier des études en staps. Ces exigences sont communes à tout parcours universitaire et indispensables à la réussite d’un projet d’étude, qu’il soit professionnel ou de recherche.

A Paris Descartes, trois options sont proposées en licence staps, correspondant à quatre parcours de formation différenciés qui doivent être choisis en troisième année :

 éducation et motricité ; (enseignement de l’EPS dans le second degré (collège et lycée) ou dans le premier degré (école primaire), métiers de l’animation)

 entraînement sportif ;

 activités physiques adaptées et santé.

Le contenu des formations proposées par l’UFR-STAPS de Paris 5 répond déjà pour partie aux exigences définies par le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

L’UFR fera en sorte de conforter cette adéquation et envisage, par la mise en commun de ressources avec d’autres composantes de notre université, la création d’un secteur « Ergonomie et Performance ».

*Informations complémentaires : La carte des formations des UFR-STAPS s’organise à partir de 5 secteurs, chaque UFR proposant une ou plusieurs formations parmi ces différents secteurs : A) secteur Education Motricité B) secteur Animation Gestion Management C) secteur Entraînement D) Activité Physique Adaptée Santé E) Ergonomie et Performance.

* Remarque :

Les diplômes STAPS sont actuellement en cours d’inscription – avec le soutien des ministères concernés et par négociation avec les branches professionnelles – au répertoire national des certifications professionnelles. Quand l’exercice du métier correspondant le requiert, un arrêté du ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative complète la démarche et permet l’accès direct à la carte professionnelle. Il y a là, sous l’impulsion de la conférence des directeurs STAPS, une avancée significative.

B) En MASTER et DOCTORAT STAPS

Les études de licence (bac + 3) peuvent se poursuivre en master recherche ou professionnel (bac + 5) et en doctorat (bac + 8).

Deux domaines de formation sont proposés :

En Sciences humaines et sociales (co-habilitation Paris 10, Paris 11) :

 Master Organisation Sociale du Sport

 Master Formation des enseignants en EPS

 Master Vieillissement, Handicap, Mouvement et Adaptations

 

En Sciences de la vie et de la santé (co-habilitation Paris 12, Paris 13)

 Master Entraînement, Biologie, Nutrition, Santé

 

Le Doctorat STAPS s'effectue au sein de l'Ecole Doctorale 456 "Sciences du Sport et du Mouvement Humain" en 3 années.