Université Paris Descartes Bienvenue sur le site de l'UFR STAPS

Mise en oeuvre du projet

Mise en œuvre du projet

 

Le document doit permettre d’apprécier la politique scientifique et les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs affichés par l’unité. Deux ordres de faits seront développés.

 

  • L'existence d'un projet scientifique :

 Le projet scientifique se décline en deux recherches, présentées en Annexes 2  et  3 .  La première s’intitule : « Bien-être relationnel et activités physiques », et la seconde : « Techniques du corps comme héritage ».

  • L'existence d'une stratégie pour atteindre ces objectifs, traduite par des actions précises : 

 

Le laboratoire se réunit à l’occasion des « amphis du jeudi » et des « publis du mardi « conformément au point Article 4 : vie du laboratoire de la section C. Cette dynamique a conduit le groupe Techniques et Enjeux du Corps à produire de septembre 2011 à mars 2012, pour 47 membres : 79 papiers (soumis) – dont 42 articles scientifiques : 18 sont d’ores et déjà parus (voir Annexe 4. ).

 

Les recherches de financement sur ce projet ont débouché sur :

(i)   Université Virtuelle des Sciences du Sport UV2S (10 000 euros) en cours – mise en ligne de cours et connaissances historiques sur les Techniques du corps (coordination : Bertrand During) ;

 

(ii)   Ouvrage Collectif. Le bien-être relationnel par les jeux et les sports. Paris, Édition Chiron (coordination : Luc Collard) ;

 

(iii)   Le désengagement au football (8000 euros) Enquête commanditée par le Professeur Boniface portant sur une population de préadolescents et d'adolescents qui adhèrent ou refusent le football : * pourquoi les milieux favorisés se détournent du football ; * assiste-t-on vraiment à un recul des sports d'équipe? ; * la violence augmente-t-elle vraiment dans le football des milieux défavorisés? * Quid de la sociabilité en football ? (coordination : Éric Dugas)

 

(iv)   Projet ANR : « L’innovation sociale au cœur d’un quartier : accessibilité sociale dans une perspective de living lab ». (Living Lab : laboratoire de recherche-action sur un quartier)

 

Objectif : développer l’accessibilité sociale (participation sociale et lien social) au sein d’un quartier en émergence dans la métropole lilloise (110 hectares) et ce, pour tous les publics (personnes en situation de handicap et /ou de perte d’autonomie).

 

Partenariat Paris Descartes (TEC)/ Université Catholique de Lille (HaDePaS) : sur les questions de l’accessibilité sociale par les activités physiques et sportives (bien-être relationnel, accès à une culture commune). Moyens demandés : 200 000 euros par an (sur 4 années : accepté) (coordination : Alexandre Oboeuf)

 

 

 

Annexe 5 : projet éditorial